P. L. 1

P. L.

Réalisation d’une ENVIE DE FORMATION DE COACHING

Il y a quasi vingt ans, lors d’une soirée, mon meilleur ami m’apostrophait « Vous attendez quelqu’un ? ». « Le hasard », lui ai-je répondu et notre amitié n’a de cesse de grandir. "En sillonnant le net, à la recherche d’un boulot, on aurait pu me poser la même question et j’aurai pu répondre : « Oui, moi ». J’espère dans vingt ans pouvoir faire aussi le même constat, grandir encore et toujours… Lorsqu’on arrive à une certaine  maturité de vie, au carrefour de tous les possibles, lorsqu’on fait une exploration de nos appétences, on ressent l’envie d’exploiter ce qu’il est advenu de nos réalisations, nos désirs latents et nous aspirons simplement  à devenir ce que nous sommes. Arrivée sur le site Cap Large Évolution, vibrant à l’harmonie de certains mots, j’ai été interpellée : « Pourquoi ne pas, après avoir traversé toutes ces tempêtes, vu tous ces naufrages, aperçu toutes ces îles sans pouvoir les atteindre, accompagner tant de marins, secouru certaines âmes égarées, devenir COACH ? » Je prenais alors contact avec le Capitaine Éric de Pommereau, sa voix comme un curseur de vérité, me menait au centre de moi-même, sans l’ombre d’une hésitation. Nous nous rencontrons à Paris, j’envisage un stage de formation de « Coach » afin d’espérer pouvoir accompagner quelques disparus dans leur propre océan afin de les assister comme une boussole, un compas  plus exactement… Rencontrer quelqu’un qui, à un moment, redonne la bonne direction, restitue le sens perdu de certaines valeurs (entre autres, la nôtre). N’est-ce pas la quête de tout un chacun de se sentir révélé, repositionné sur nos propres rails et avoir envie de prodiguer ce que l’on a reçu ? Ouvrez vos écoutilles, le bonheur n’est plus dans le pré, mais à l’orée de vous-même. Le Capitaine n’aura de cesse de vous faire prendre qu’une seule et bonne direction, croyez-moi… LA VOTRE !
2017-01-03T17:34:03+01:00
P. L. 2
Il y a quasi vingt ans, lors d’une soirée, mon meilleur ami m’apostrophait « Vous attendez quelqu’un ? ». « Le hasard », lui ai-je répondu et notre amitié n’a de cesse de grandir.